Friedrich-Ebert-Stiftung Abidjan

08 B.P 312 Abidjan 08
Tél.: 00225 22 43 88 99
Fax: 00225 22 43 87 54
info@fes-cotedivoire.org
www.fes-cotedivoire.org


Friedrich-Ebert-Stiftung (Siège)

FES Berlin
Berliner Haus
Hiroshimastraße 17
D-10785 Berlin
Phone: +49 (0) 30 / 26935-0

FES Bonn
Bonner Haus
Godesberger Allee 149
D-53175 Bonn
Phone: +49 (0) 228 / 883-0
www.fes.de


Publications

Guide Pratique pour les femmes en politique - FES/Cabinet Expertise Media (2011) 

pub.guide.femme

La Culture politique

Ligne actuelle de travail

  • Contribuer à l’amélioration du fonctionnement des structures politiques et administratives.
  • Encourager le dialogue social entre les différents acteurs sociopolitiques
  • Favoriser la participation des acteurs sociopolitiques à des rencontres internationales.

Activités

Egalité des chances en politique
Formation des jeunes au Leadership
Dialogue National
Journée Nationale du Droit


 
03 juin 2017, Abidjan
L'espace politique est-il ouvert aux jeunes en Côte d'Ivoire?
 
A cette question, les intervenants au cours du panel organisé par le Réseau Ivoirien des Leaders (RIL) en partenariat avec la Friedrich-Ebert-Stiftung, le samedi 03 juin 2017 à l’Hôtel Palm club à Cocody, ont répondu "OUI" malgré les difficultés. 
Pour les panélistes, Professeur Mamadou KOULIBALY et l'Honorable KONAN Koffi Marius, les jeunes doivent se former et s'informer pour mieux appréhender leur environnement politique et s'engager. ‘‘Osez’’, ont-ils prôné en invitant les jeunes à s'engager politiquement.
 
Liens de quelques articles :
 

 
 
31 mars 2017, Siège de la Friedrich-Ebert-Stiftung, Abidjan
M. Thilo SCHÖNE, nouveau Représentant Résident de la FES
 
M. Thilo Schöne est le nouveau Représentant Résident de la Friedrich-Ebert-Stiftung (FES). Il remplace M. Martin Johr qui quitte définitivement la Côte d’Ivoire pour l’Allemagne. Et ce, après trois ans de présence en Côte d’Ivoire.
Les deux personnalités ont procédé à la passation de charges, lors d’une cérémonie, le vendredi 31 mars 2017, au siège de ladite Fondation à Abidjan-Attoban.
Face aux autorités diplomatiques de l’Allemagne en Côte d’Ivoire et de nombreux partenaires dont les syndicats, les organisations de la société civile et les partis politiques, M. Martin Johr, s’est satisfait d’avoir établi des relations profondes avec l’ensemble des partenaires dans la mission de la Friedrich-Ebert-Stiftung (Fes) de contribuer à l’essor de la démocratie sociale et à la réconciliation en Côte d’Ivoire. Il a salué le travail abattu par son équipe durant les trois années passées en Côte d’Ivoire.
S’adressant au nouveau Représentant Résident, M. Johr l’a encouragé à poursuivre sur la dynamique de la FES.
 
Un message bien reçu par M. Thilo Schöne, le nouveau Représentant Résident qui a promis s’inscrire dans la continuité des actions de son prédécesseur.
« Je me réjouis des efforts fournis par Martin Johr et son équipe. Je m’engage à poursuivre vos œuvres là où je les trouvées parce que je voudrais m’inscrire dans cette dynamique. », a indiqué M. Schöne qui connait bien l’Afrique de l’ouest pour avoir travaillé à Abuja, au Nigéria, dans le domaine de la paix et de la sécurité.
Cette passation de charges s’est achevée par une visite de stands abritant les  publications de la FES. Les partenaires et le public ont pu repartir, entre autres, avec le « manuel sur la démocratie sociale », le « contrôle citoyen de l’action publique », le « Guide facile : l’Intégration régionale », le « Guide pratique pour les femmes en politique » et « Qu’est-ce que la démocratie : guide pratique ».
Pour rappel, la FES est présente en Côte d’Ivoire depuis 1991. Elle contribue à l’émergence d’une culture politique basée sur la démocratie, la promotion des syndicats, la formation aux valeurs démocratiques des acteurs politiques, la promotion de l’égalité des chances entre femme et homme et l’appui à la société civile.
Augustin Tapé
 
Autres liens: 
www.fratmat.info/index.php/politique/item/37717-fondation-friedrich-ebert-martin-johr-passe-le-temoin-a-thilo-schoene 
 

 
 
02 décembre 2016, Siège de la Friedrich-Ebert-Stiftung, Abidjan
Panel: "Cumul ou Limitation des mandats et impact sur le développement de nos localités (régions, municipalités)"
 
Le siège de la Friedrich-Ebert-Stiftung à la Riviéra Attoban a servi de cadre, le vendredi 2 décembre 2016, à la tenue d’un panel autour du thème « Cumul ou Limitation des mandats et impact sur le développement de nos localités (régions, municipalités) ». Pour l’Association Citoyens & Participation (CIVIS-CI), ce panel s’inscrit dans la dynamique d’une série d’activités de recueil d’informations, de formation et de sensibilisation dans le cadre du projet d’Education civique ayant pour thème principal : Cumul et limitation des mandats.Quel citoyen ou citoyenne ne vit pas la réalité du cumul de mandats qui est depuis belle lurette ancré dans la gouvernance en Côte d’Ivoire. Etre ministre et député ou ministre et maire ou ministre et président de conseil régional, député et maire, cela constitue une pratique à laquelle les populations sont habituées.Pour Dr KOUAME Christophe, Président de Citoyens & Participation (CIVIS-CI), il importe de susciter le débat pour voir les incidences du Cumul ou la Limitation des mandats sur le développement des localités ivoiriennes. Il s’agit d’analyser les facteurs favorisant le cumul des mandats, orienter les populations et proposer des pistes de solutions. C’est à cet exercice que se sont livrés quatre panélistes qui se sont succédé à la tribune. Ce sont le député Karamoko Ladji, les docteurs Koffi Anderson et Kouacou Prince et maître Bahié Gabriel. Les trois derniers panélistes cités ont démonté que le cumul des mandats, exercice de plusieurs mandats de manière concomitante, présente des inconvénients pour une gestion efficiente des affaires locales. Le développement de nos localités (régions, municipalités) devient donc difficile avec le cumul des mandats. Le cumul des mandats a un impact négatif sur le développement local, a relevé l’un des panélistes, Dr Koffi Anderson. « Le cumul pose un problème d’efficacité de la gouvernance territoriale », a-t-il soutenu. Quant à maître Bahié Gabriel, il a conclu que le cumul des mandats est un frein pour les avancées démocratiques et l’Etat de droit.  Lui emboitant le pas, Dr Kouacou Prince a indiqué que cette pratique « a pour effet d’affaiblir la démocratie » et que « c’est une violation de la Constitution de novembre 2016 qui consacre la séparation des pouvoirs ». D’où une règlementation plus stricte du cumul pour assurer le renouvellement des élus tant au plan local que national, a-t-il proposé comme piste de solution.A partir de cette conférence publique, l’Association Citoyens & Participation (CIVIS-CI) annonce ainsi le début d’une campagne sur la problématique du cumul des mandats.CIVIS-CI, qui se veut une sorte d’incubateur(structure de réflexion), selon le Dr Christophe Kouamé, le premier responsable, saura compter sur l’appui inestimable de son partenaire la Fondation Friedrich Ebert, qui dit accorder un intérêt particulier à ce débat suscité au cours de la conférence publique, à en croire M. Karamoko Diakité, chargé de Programmes, représentant M. Martin JOHR, le Représentant Résident de la Fondation Friedrich Ebert.

20 octobre 2016, Abidjan
Soirée anniversaire des 25 ans de Friedrich-Ebert-Stiftung (FES) en Côte d’Ivoire
 
***********************************
Le Bureau de la Friedrich-Ebert-Stiftung (FES) en Côte d’Ivoire a célébré le 20 octobre 2016, ses 25 ans de présence en Côte d’Ivoire en compagnie de ses partenaires, des autorités ivoiriennes, des membres du Corps diplomatique, des Représentants des Organisations internationales, régionales et nationales, des journalistes, des syndicalistes. 
Cette soirée a été marquée par une série d’allocutions suivie d’une prestation théâtrale et de la coupure du gâteau. 
Il faut noter la présence à cette soirée de M. Philipp GOLBERG, Représentant du siège de la FES à Berlin, de SEM. Claus AUER, Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne en Côte d’Ivoire, de l’Honorable TRAZERE Olibé Célestine, Vice-Présidente de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Représentant M. SORO K. Guillaume, Président de l’Assemblée Nationale.
Merci aux différents invités !
Joyeux anniversaire au Bureau de la Friedrich-Ebert-Stiftung (FES) en Côte d’Ivoire !

12 octobre 2016, Abidjan
Séminaire sur le thème: "Gouvernance et participation citoyenne en Afrique de l'Ouest: défis et perspectives"
 
Le mercredi 12 octobre 2016, s’est tenu le séminaire de formation organisé par l’ONG Agir pour la Démocratie, la Justice et la Liberté en Côte d’Ivoire (ADJL-CI) avec l’appui de la Friedrich-Ebert-Stiftung. Ce séminaire a regroupé 26 personnes issues des organisations de la société civile.
Le thème central retenu pour ce séminaire est la gouvernance et la participation citoyenne en Afrique de l’ouest : défis et perspectives.
Pour traiter de ce thème, plusieurs objectifs spécifiques ont été dégagés ; ce sont :
- Présenter le cadre juridique et institutionnel sous-régional de la gouvernance ; 
- Présenter l’impact de la participation citoyenne dans l’amélioration de la gouvernance ;
- Présenter le bilan des actions de la participation citoyenne en Afrique de l’Ouest ;
- Renforcer les capacités des participants sur la participation citoyenne et ses outils ;
- Faire des recommandations pour une participation citoyenne plus accrue dans l’espace CEDEAO.
Les travaux ont débuté avec deux allocutions. Celle du Président de l’ADJL-CI et du Représentant Résidant de la Friedrich-Ebert-Stiftung, M. Martin JOHR.
Le Président de l’ADJL-CI, M. Fernand Julien GAUZE a salué les représentants de la Fondation Friedrich Ebert. Il a signifié l’importance de la thématique qui devrait susciter la participation de tous dans notre société. Pour lui, la gouvernance a pris une autre forme avec des structures mises en place comme le MAEP (Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs). Il a fait savoir qu’il est de plus en plus important de faire des populations, des participants actifs et non seulement des bénéficiaires. Il a précisé l’enjeu pour la CEDEAO qui consisterait à faire le diagnostic de la participation citoyenne pour envisager de meilleures participations. 
A sa suite, le Représentant Résident de la Fondation Friedrich Ebert, M. Martin JOHR, s'est réjoui de ce que la Fondation accompagne l’ADJLCI dans ses actions. Il a présenté un bref historique de la Fondation qui doit son existence au premier Président Allemand démocratiquement élu. Il a encouragé les participants à jouir de leur droits afin d’influencer les politiques. La FES reste convaincu que leur programme pourrait permettre de contribuer à une gouvernance démocratique en Afrique.
Retenons que, le contrôle citoyen renvoie aux initiatives prises par la société civile et les citoyens pour suivre et contrôler l’action des gouvernements centraux et/ou locaux afin de susciter chez eux, le réflexe et le devoir de rendre compte.
 
AUTRES LIENS